SUD éducation Gard-Lozère
L’école n’est pas une entreprise, l’éducation n’est pas une marchandise !

Syndicat inter-catégoriel de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche - Académie de Montpellier

pour obtenir l’abandon de Parcours sup, l’abandon de la loi Blanquer sur l’Ecole de la confiance, l ’abandon des réformes Education Nationale, une augmentation des salaires et l’abandon du projet de loi sur la transformation de la fonction publique
Article mis en ligne le 18 avril 2019
dernière modification le 17 avril 2019
5 collègues du lycée Philippe Lamour sont à nouveau convoqués individuellement mercredi 17 avril à la DSDEN, où ils s’adresseront aux inspecteurs généraux par visio-conférence pour être encore entendus au sujet de ladite annulation du bac blanc. La coordination inter-établissement et inter-degrés, la Cgt-Educ’action, FO, le Snuipp-Fsu, le Snep-Fsu, le Snes-Fsu, Sud Education, le collectif AVS-AESH 30, les Stylos Rouges et le Snalc dénoncent ce qu’ils voient comme la poursuite d’une politique d’intimidation sur un sujet somme toute banal puisque d’autres établissements nîmois (Duodha, Hemingway, Daudet) ont depuis annulé leur bac blanc pour les mêmes raisons. APPEL à rassemblement de soutien de 10h à19h devant l’IA, rue Rouget de Lisle à Nîmes.
Article mis en ligne le 15 avril 2019
dernière modification le 16 avril 2019
actions à mener et tracts à diffuser
Article mis en ligne le 15 avril 2019
Les chiffres sont éloquents : de 13 001 postes pour les concours en 2017, on est passé à 11 840 en 2018 et maintenant 10 785 pour 2019. Les académies de Lyon, Marseille, Amiens, Montpellier, Orléans, Rennes sont particulièrement touchées. Dans le cadre du projet de loi pour la transformation de l’État, il est également manifeste que l’objectif est de favoriser le recours à la contractualisation, les besoins ne pouvant être couverts par les recrutements de personnels titulaires. Les effectifs dans les classes vont aussi forcément augmenter.
Article mis en ligne le 15 avril 2019
SUD éducation appelle ainsi à : 1. la constitution d’assemblées locales regroupant les personnels et les parents d’élèves des écoles, établissements scolaires pour se coordonner, premier et second degré, organiser des actions en commun afin de construire la grève générale ; 2. la constitution d’une coordination nationale ; 3. mettre en débat la grève et sa reconduction sur nos lieux de travail, dans toutes les écoles et les établissements, les AG locales ; 4. construire d’ores et déjà la grève des examens ; 5. avec les Gilets Jaunes, à continuer de lutter pour le partage des richesses, la transition écologique et la transformation sociale.
Article mis en ligne le 8 avril 2019
dernière modification le 10 avril 2019
’Union syndicale Solidaires appelle à se mobiliser en solidarité avec tous les camarades qui subissent ces répressions et à participer aux initiatives de soutien et aux rassemblements. L’Union syndicale Solidaires appelle à manifester massivement sur tout le territoire le samedi 13 avril contre la loi « anti-manifestation », les répressions syndicales et du mouvement social, et contre les violences policières et sera de toutes les mobilisations visant à populariser ces combats essentiels.
Article mis en ligne le 8 avril 2019
dernière modification le 11 avril 2019

J’adhère :

Bulletin d’adhésion 2018-2019

Bulletin d’adhésion à compléter et à nous renvoyer


Quel syndicalisme pratiquons nous ?

SUD Éducation est né dans le sillage des mouvements sociaux de l’hiver 95 avec la volonté de faire vivre un syndicalisme radical et pragmatique. Radical par la réaffirmation de la possibilité et de la nécessité d’une autre société et (donc) d’une autre école. Pragmatique par la prise en compte de l’ensemble des contraintes et des rigidités qui pèsent souvent sur l’action transformatrice à court et moyen terme.

Un syndicat Solidaire
parce que, partout, la solidarité doit l’emporter sur la recherche du profit. Discriminations, précarité, droits des femmes, sans-papiers, défense des services publics, lutte contre l’extrême droite…, toutes nos luttes doivent converger, dans le public et le privé.
L’Union Syndicale Solidaires y contribue activement. (Elle regroupe les syndicats SUD et d’autres syndicats de différents secteurs professionnels publics et privés).

Un syndicat Unitaire et intercatégoriel
parce que c’est faire le jeu des pouvoirs institués que de sectoriser les luttes et d’éparpiller les revendications. Nous sommes un syndicat résolument intercatégoriel : un seul syndicat pour tous les personnels de l’Éducation Nationale, tous métiers confondus, de la maternelle à l’université, sans condition ni de statut ni de grade. SUD prône l’unité d’action du front syndical, la recherche du consensus, tout en exprimant ses propres orientations pour faire vivre le débat démocratique.

Un syndicat Démocratique
parce que le syndicalisme ne saurait être réservé aux professionnels des dossiers et de la négociation. Il est l’affaire de celles et ceux qui, sur leur lieu de travail, tentent de faire valoir leurs droits et de décider de leur avenir dans le cadre de décisions collectives. Tous les mois, nos assemblées générales d’adhérent-e-s (ouvertes aux sympathisant-e-s) prennent les décisions d’orientation. Nous pratiquons la rotation des responsabilités. Les collègues qui, pour une durée limitée, ont des heures de décharge syndicale, travaillent toujours au moins à mi-temps, dans toute la fédération SUD Éducation.
Avec SUD, pas de bureaucratie, vos élu-e-s et vos représentant-e-s partagent votre quotidien professionnel.

Un syndicat de lutte
SUD refuse le clientélisme et la cogestion. Nous refusons de cautionner les régressions en négociant à la marge les contre-réformes libérales. Les élections (professionnelles ou autres), ne suffiront pas à obtenir les changements radicaux dont l’école et la société ont besoin. Ces changements passent, en particulier, par un mouvement social qui affronte le gouvernement, sous le contrôle des grévistes.
SUD est un syndicat au service des luttes, totalement indépendant des organisations politiques et de leur agenda.

Un syndicat de transformation sociale
SUD lutte pour les revendications immédiates des personnels (salaires, conditions de travail, protection sociale, etc.) mais aussi pour une rupture avec le système capitaliste qui impose l’inégalité dans la répartition des richesses produites par les salarié-e-s.
Les conditions de vie et de travail des salarié-e-s dépendent des décisions globales et de la répartition sociale des richesses, la question scolaire relève d’un choix de société. C’est le sens du syndicalisme de transformation sociale. Pour une autre école : une autre société.

Le pari est ambitieux ! Pourtant, face au démantèlement des services publics, au désintérêt pour le politique et l’action collective, à la montée des réponses égoïstes, il est temps de (re)créer, d’expérimenter, dans le tâtonnement, les hésitations, les conditions d’un engagement collectif et actif. SUD Éducation Hérault s’efforcera d’être à la hauteur de ces enjeux, en idée comme en pratique, mais il sera surtout ce que nous en ferons ensemble !

Calendrier

Pas d'évènements à venir

Évènements à venir



pucePlan du site puceContact puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2017-2019 © SUD éducation Gard-Lozère - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.39